A la uneActualité

Coopération algéro-tunisienne dans plusieurs domaines douaniers

Les travaux de la commission mixte de coopération douanière algéro-tunisienne ont été sanctionnés par la signature, ce mercredi à Alger, d’un procès-verbal (PV) qui vise à renforcer la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines douaniers.

Le PV de réunion de la commission qui s’est tenue mardi à Alger, a été paraphé par le Directeur général des douanes algériennes, le Général-Major, Abdelhafidh Bakhouche et son homologue tunisien, Zouheir Mejri, au siège de la Direction générale des douanes (DGD), en présence de la délégation tunisienne, des cadres centraux de la DGD et de l’ambassadeur de la République tunisienne en Algérie, Ramdhane Elfayedh.

Lors d’une conférence de presse animée en marge de la cérémonie de signature, le Général-Major Bakhouche a affirmé que les travaux de cette réunion « ont été couronnés de succès, d’autant plus que plusieurs points communs ont été discutés, dont l’évaluation des résultats de la précédente réunion de la commission, ainsi que les voies et moyens de consolider la coopération en vue de réunir les conditions idoines au contrôle du mouvement des voyageurs et des marchandises ».

Il a été en outre convenu d' »intensifier la coopération dans les domaines de la formation, de la construction des capacités et de l’échange des expertises, en sus de la coordination en matière des renseignements douaniers et d’échange d’informations », a ajouté le DG des douanes qui a assuré que « tout ce qui a été convenu avec les douanes tunisiennes sera concrétisé sur le terrain ».

De son côté, le DG des douanes tunisiennes, Zouheir Mejri a estimé que ce PV est « très important », au vu « de la facilitation du dialogue et des négociations bilatérales lors de la réunion et des décisions et programmes convenus ».

Ainsi, « il sera procédé à la concrétisation des résultats de cette réunion notamment à travers la création de commissions de coordination et l’échange des expertises en vue de la mise en œuvre de ces décisions », a-t-il souligné..

Pour rappel, la réunion de la commission mixte s’est tenue en application des dispositions de l’accord de coopération administrative conclu à Tunis le 09 janvier 1981.

La réunion a abordé les mécanismes de coordination dans les domaines d’intérêt commun, notamment en ce qui a trait à la lutte contre la fraude  et la contrebande, à l’échange d’informations, ainsi qu’au domaine de la formation et l’échange des expertises, selon la DGD.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer